Audi RS e-Tron GT

Le blog Auto

 

En avril 2021, Audi commercialisera l’Audi e-Tron GT et sa déclinaison RS, plus sportive. Dévoilée au salon de Los Angeles en 2018 et aperçue dans les long-métrages mettant en scène Iron Man et les Avengers, la voiture électrique la plus puissante de la marque aux quatre anneaux était très attendue.

Quelques semaines avant son lancement, nous avons eu la chance de la découvrir et de parcourir quelques dizaines de kilomètres sur les routes de la campagne rémoise au volant de la RS e-Tron GT. Que vaut la sportive Grand Tourisme d’Audi ? Est-elle plus séduisante que la Porsche Taycan Turbo, référence absolue du groupe VW ? Notre avis.

Sommaire

Ligne, habitacle, ergonomie

Avec la RS e-Tron GT, Audi souhaite allier les sensations d’une voiture sportive (RS) au confort d’un véhicule Grand Tourisme (GT). Sa voiture la plus puissante affiche donc des dimensions généreuses de 4,99 mètres de long, 1,96 mètre de large et une hauteur de seulement 1,41 mètre pour un empattement de 2,90 mètres.

essai audi rs etron gt

© Audi

Bien plus basse qu’une Audi A7 Sportback, la RS e-Tron GT se veut donc athlétique. Son nez allongé et plongeant lui donnent des allures de Porsche Taycan. Et pourtant, les deux véhicules n’ont de commun que le pare-brise. De face, la sportive d’Audi se veut un peu moins agressive mais s’habille d’une calandre personnalisable partiellement pleine lui conférant un certain caractère.

Les ingénieurs ont particulièrement travaillé sur l’aérodynamique. En dehors de ces lignes avant plongeantes, on observe des entrées d’air positionnées devant la roue. Un système de pales canalise cet accumulation d’air et le propulse derrière l’aile, le long du flanc.

Pour comprendre que l’on a affaire à une voiture sportive, il faut regarder cette RS e-Tron GT de dos. À l’arrière, les ingénieurs ont opté pour un épaulement de 30 centimètres entre l’aile et la surface vitrée. C’est énorme.

De quoi améliorer l’aérodynamique mais aussi donner au véhicule un aspect bien plus agressif. Ces impressions sont renforcées par l’aileron (réglable sur trois positions) ainsi que l’insert imposant positionné en lieu et place des sorties d’échappement. La RS e-Tron GT se distingue également par ses optiques arrières intégrées dans le prolongement des ailes et du coffre. Effet garanti.

L’alliance de la sportivité et du confort

À l’intérieur, les habitués d’Audi retrouveront vite leurs repères. Le constructeur reprend les principales caractéristiques de ses autres modèles. Le virtual cockpit, derrière le volant, est associé à un écran central de 10 pouces orienté vers le conducteur. Audi remplace en revanche le troisième écran de la console par des boutons physiques de contrôle de la climatisation. L’ensemble est plus épuré.

Pour que le conducteur ait la sensation de piloter une voiture sportive, les designers ont développé un habitacle en carbone où les éléments de la contreporte s’intègrent dans la continuité de la planche de bord. Les sièges sport en cuir matelassé (une version de la GT Quattro est disponible en cuir vegan) se révèlent à la fois enveloppant et confortables. Ils incarneraient presque à eux seuls la dimension Grand Tourisme de cette RS e-Tron GT.

Et le pilote n’est pas le seul à en profiter. Audi annonce que sa sportive électrique peut accueillir 3 personnes à l’arrière. Le constructeur a profité de l’espace vide entre les batteries et l’essieu arrière pour abaisser le niveau du plancher et de l’assise. Suffisant pour contenir deux adultes de moins d’1,80m (au-delà la tête touche le plafond), ce qui n’est déjà pas si mal pour un véhicule sportif. Le passager avant, lui, jouit du même confort que le conducteur. Parole d’individus d’1,85 et 1,93m.

L’Audi RS e-Tron GT s’impose donc comme l’une des sportives électriques les plus élégantes du marché. En associant des lignes sportives (proches de la RS8 assemblée dans la même usine) à un grand confort, Audi réussit son pari. Et les sensations de conduite le confirment.

Performances et conduite

L’Audi RS e-Tron GT repose sur la plateforme J1, la même que la Porsche Taycan Turbo. Avec ses 598 chevaux (jusqu’à 650 ch en overboost) et ses 830 Nm, la sportive allemande affiche une vitesse maximale de 250 km/h et un 0 à 100 km/h en 3,3 secondes seulement, soit 0,1 seconde de moins que l’étalon du groupe VW. Une toute petite différence qui permet de ne pas bouleverser une hiérarchie bien établie.

essai audi rs etron gt conduite

© Audi

Cela n’empêche pas la RS e-Tron GT de s’imposer comme le véhicule électrique le plus puissant chez Audi. Au démarrage, cette petite fusée nous propulse dans le fond du siège avec une aisance déconcertante. « Un classique des véhicules électriques haut de gamme », direz-vous. Détrompez-vous. Passé la barre des 100 km/h, la RS e-Tron GT en a encore sous la pédale et franchit le cap des 200 km/h en 7 secondes seulement. Deuxième effet kiss-cool.

essai audi rs etron gt performances

© Audi

Pour maîtriser toute cette puissance, Audi s’appuie sur deux moteurs (238 ch à l’avant, 456 ch à l’arrière) avec transmission intégrale e-quattro permettant de concentrer 100% du couple sur un seul essieu. À cela s’ajoute un centre de gravité plus bas que sur l’Audi R8 ainsi qu’un système de suspension pneumatique à 3 chambres capable d’ajuster la hauteur de caisse en fonction de la route.

essai audi rs etron gt tenue route

© Audi

De série, le système de freinage régénératif repose sur des freins de 415 mm avec 10 pistons traités au carbure de tungstène. Audi propose en option des freins en carbone céramique de 420 mm. Dans les deux cas, l’émission de particule est réduite de 90%, la résistance à l’échauffement 30% plus efficace.

Enfin, l’Audi RS e-Tron GT intègre des phares laser HD Matrix LED capables d’éclairer la route jusqu’à 600 m sans éblouir les véhicules venant d’en face.

essai audi rs etron gt vitesse

© Audi

Toutes ces technologies combinées à son aérodynamique permettent à la sportive électrique d’enchaîner les courbes avec une aisance bluffante. Sur les routes sinueuses que nous avons parcourues, par temps de pluie et de nuit, la RS e-Tron GT a eu un comportement irréprochable. Le tout dans le plus grand des conforts. Et pour les fans de ronronnements de moteurs thermiques, Audi a même développé un système de son simulant ces bruits pour palier le silence de l’électrique. Que demander de plus ?

Autonomie et recharge

Comme sa sœur Quattro, l’Audi RS e-Tron GT embarque une batterie modulaire (896 cellules et 3 modules) de 85 kWh net (93 kWh brut) et 800 V. Elle s’accompagne d’une pompe à chaleur promettant 14% d’autonomie supplémentaire. Ainsi, Audi annonce une autonomie de 472 km, à peine moins que les 487 km de l’e-Tron GT Quattro.

essai audi rs etron gt autonomie

© Audi

Nous n’avons malheureusement pas pu vérifier ces promesses lors de notre court essai. Néanmoins, nous avons pu constater qu’une conduite sportive faisait fondre la batterie comme neige au soleil. Interrogé sur ce point, Audi France indique que l’on peut atteindre les 472 km avec une conduite souple, plus proche du véhicule Grand Tourisme que d’une véritable sportive. Nous attendrons donc un essai plus long pour nous prononcer.

essai audi rs etron gt recharge

© Audi

Côté recharge, le constructeur allemand s’appuie toujours sur le réseau de bornes Ionity ainsi que les installations dans les concessions partenaires. Selon lui, la RS e-Tron GT intègre la recharge la plus performante du marché. 5 minutes de recharge (22 kWh) lui permettent de parcourir 100 km. Le 0 à 80% serait atteint en 22 minutes et 30 secondes seulement. Là encore, nous n’avons pas pu vérifier ces chiffres assez impressionnants.

Avis sur l’Audi e-Tron GT

Comment ne pas craquer pour l’Audi RS e-Tron GT ? Après tout, si Iron Man lui-même s’est laissé tenter, pourquoi pas nous ? Peut-être pour son prix de 141 700 euros (101 500 euros pour la e-Tron GT) la réservant à un public aux finances confortables. Ou pour son autonomie que nous devrons vérifier lors d’un essai plus poussé.

En dehors de ces deux points (certes cruciaux), la RS e-Tron GT incarne l’alliance parfaite entre la sportivité d’une RS et le confort d’une GT. Le tout avec une élégance rare.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Acheter une voiture à l’étranger : comment faire ?

Vous souhaitez faire l’acquisition d’un nouveau véhicule ? Avez-vous considéré l’achat de voiture à l’étranger ? Voiture neuve ou d’occasion, l’achat à l’étranger est une option qui gagne en popularité. Prix, kilométrage, choix du modèle, TVA… Acheter une voiture à l’étranger offre de nombreux avantages. Attention cependant à bien prévoir […]

Subscribe US Now

%d bloggers like this: